Pour un quotidien moins stressant (ou comment s'alléger l'esprit)

Publié le par Pluie d'étoiles

Pour un quotidien moins stressant (ou comment s'alléger l'esprit)

J'ai fait l'agréable constat il y a peu, que j'étais moins stressée qu'avant. Moins "tendue", sur la défensive, ou complètement paniquée à la moindre contrariété.

C'est peut-être l'âge, remarquez ...

Mais non !!! Rien à voir ! Enfin ça doit jouer un tout petit peu, c'est possible, mais c'est surtout que j'ai mis en place des petites choses qui allègent considérablement mon quotidien et qui ont presque éliminé les sources potentielles de stress. PRESQUE. Mais je suis sur la bonne voie !

On ne se refait pas. Je suis de nature angoissée, c'est comme ça, tant pis. Ou tant mieux d'ailleurs. Parce que ça m'a aussi permis de faire certaines choses. Mon stress a souvent été le moteur de réussites, notamment scolaires et professionnelles. "Obligée" de donner le meilleur, de tout vérifier, de ne rien laisser au hasard ... Forcément, ça a des conséquences positives.

Mais revenons à du concret.

Voici mes rituels et mes résolutions pour prendre la vie du bon côté et ne pas me laisser parasiter par le côté obscur, si vous voyez ce que je veux dire ... (certains points ne sont pas encore maîtrisés, voire même seulement à l'état de pure théorie ...)

1- LA RELATION AUX AUTRES

- Tout d'abord, j'évite les personnes toxiques, je décide de les ignorer ou de minimiser leur impact sur ma vie quand je ne peux pas les éviter "physiquement" . Je sais maintenant à peu près où sont mes limites, je sais dire "non" et je ne fais plus passer les besoins des autres avant les miens.

- Je m'entoure de gens positifs ... J'ai la chance d'avoir rencontré monsieur Heureux. Si, si, il existe ! Toujours le mot pour rire, et cette faculté déconcertante à dédramatiser toute situation, à trouver une phrase qui balaie tous les doutes et toutes les peurs ...

Pour un quotidien moins stressant (ou comment s'alléger l'esprit)

J'ai peu d'amis, mais ceux que j 'ai sont ouverts d'esprit, tolérants, profondément humains et surtout, je me sens terriblement bien, moi-même, quand je suis à leurs côtés.

- J'accepte l'aide qu'on me propose. Au diable la fierté, la gêne ... Si on me donne un peu de temps ou qu'on m'offre du temps ou des services, pourquoi refuser ?

- J'essaie d'entretenir ces relations, de les "cultiver". Ce n'est pas si simple à faire. On se dit que les gens qu'on aime savent qu'on tient à eux, qu'ils ne se formaliseront pas si on oublie de donner des nouvelles, qu'on le fera plus tard ... et le temps passe, vaincu par tous les aléas de la vie aux quels on accorde trop d'importance. Alors j'essaie de ne pas oublier, de donner plus de temps et d'offrir des petits signes qui témoignent de mon attachement.

2- LES CONTRAINTES MATERIELLES

C'est le pire, je trouve. Parce que ça ne devrait pas avoir tant d'importance, et pourtant, ça en a.

J'ai du mal à rester calme quand les choses ne sont pas rangées à leur place, quand la tonne de linge s'empile, ou que je me rends compte au dernier moment qu'il faut dégivrer le pare-brise, ou qu'il n'y a presque plus de lait dans les placards ... Le genre de "petites" choses qui me pourrissent la vie. rien de grave, c'est vrai, mais quand même.

- Alors je m'organise. enfin j'essaie, c'est comme le reste ... Une petite affiche sur le frigo me rappelle les routines du matin et du soir, puis les points incontournables de la semaine ou du mois (chaque week end, trier le courrier et classer les papiers par exemple ... bon, ça, je n'y arrive pas encore ... ou préparer mes vêtements et ceux des filles, ainsi que nos sacs, le soir : quel gain de temps !)

- J'ai aussi mes "to do list", soigneusement rangées dans mon Bullet journal, qui me simplifie grandement la vie. J'ai un peu laissé tout ça de côté pendant mon congé maternité, mais j'y reviens peu à peu.

- Je ne fais pas tout toute seule. Chacun a des tâches, plus ou moins définies à l'avance, ce qui permet de faire les choses vite et bien, sans que personne ne se sente lésé. Par exemple, pendant que monsieur fait à manger, je donne le bain à la petite, et la grande range le salon (où traînent majoritairement SES affaires)

- La semaine est planifiée à l'avance, j'essaie de ne pas tout faire à la dernière minute (notamment pour les problèmes de garde des filles)

Pour un quotidien moins stressant (ou comment s'alléger l'esprit)

3- LE TEMPS

Je prends le temps. Surtout pour ne rien faire, ou faire ce que j'aime le plus.

- Le matin, je me lève une demi-heure avant l'heure prévue (on est loin des deux heures préconisées par Hal Elrod et son "Miracle morning", mais ça me convient parfaitement, même quand j'ai passé une nuit un peu agitée) Ca me permet de lire tranquillement (souvent je picore mon magasine préféré "Flow" .. ), ou de rester plus longtemps sous la douche ... La plupart du temps, la grande ne me laisse pas faire tout ça, elle se lève peu après moi. Mais ce temps en plus permet de ne pas se précipiter. et parfois, on peut même dessiner un peu toutes les deux avant de partir !

- Je m'octroie des petites pauses (bien méritées) quand je travaille, alors qu'avant, je mettais un point d'honneur à TOUT faire avant de pouvoir me reposer, ce qui engendrait évidemment frustration et agacement.

- J'évite les occupations qui me laissent une sensation de vide ... La télévision par exemple ... A la suite d'une panne technique, nous ne captons plus rien du tout ... alors, plus de télé ! Quel bonheur ! Du bruit en moins, de la pub en moins, des pollutions visuelles en moins, et beaucoup plus de temps pour faire des choses qui me conviennent davantage, sur tous les plans, intellectuel, émotionnel ... Quand un programme est intéressant, nous le regardons en replay, à un moment choisi.

- J'essaie de diminuer un peu aussi le temps passé sur le net, mais c'est plus compliqué ... Et j'y trouve vraiment de quoi me "nourrir" .... mais je peux certainement améliorer la qualité de l'utilisation que j'en fais. Par contre, je coupe presque toujours la connexion internet de mon téléphone. Là, clairement, ça serait trop. Je le vois parfois autour de moi : je n'ai pas envie d'être greffée à mon téléphone 24h/24h. C'est bien aussi de pouvoir se déconnecter ...

- J'ai arrêté de vouloir faire la course à tout prix, surtout avec ma fille. Pourquoi se presser en sortant de l'école ? Je suis toujours une des premières mamans à la récupérer quand c'est possible, mais je suis certainement la dernière à rentrer chez elle ... on flâne, on discute, on regarde le ciel, les chevaux et les fleurs qui se trouvent sur le chemin. C'est une façon délicieuse de se retrouver après une journée bien remplie !

- Je fais passer mon travail APRES ma vie de famille. Ca simplifie grandement les choses ! Si je n'ai pas eu le temps de faire tout ce que j'avais prévu, tant pis. Le temps passé avec mon homme et mes filles ne se rattrapera jamais.

Pour un quotidien moins stressant (ou comment s'alléger l'esprit)

4- ET MOI ?

Ca paraît évident, mais il est bon de le rappeler : qui prendra soin de moi mieux que moi-même ?

C'est si facile de s'oublier, de ne plus prendre de temps pour soi ... surtout quand on est maman !

Bon, je pourrais prendre RDV deux fois par semaine chez l'esthéticienne, faire du sport tous les deux jours et m'inscrire à un cours de cuisine ... Sans oublier de suivre des cours d'Arts appliqués ... Mais bon, je n'ai ni le temps ni l'argent pour tout ça ... Alors je fais les choses simplement :

- Je veille à suivre une petite routine beauté, matin et soir, et des soins maison le week end.

- Je ne regarde plus les infos. Trop dur. Je me sentais trop concernée, affreusement touchée par tout ce que je voyais et lamentablement assaillie par des vagues de culpabilité et d'impuissance mélangées. Maintenant je me tiens au courant via internet. Moins violent. Plus "juste".

- Je prends le temps d'aller à la bibliothèque pour emprunter des ouvrages, ce qui ne m'était pas arrivé depuis longtemps, en dehors des lectures pour le travail. Et les échanges avec la bibliothécaire sont toujours agréables !

- Créer : je dessine, je peins, je bricole, je prends des photos ... ça me libère l'esprit. Un peu comme le ménage, mais en plus fun !

- j'ai téléchargé une application pour faire 5 minutes de sport par jour ... bon, je ne l'ai fait qu'une fois, mais je vais bien finir par m'y mettre ... J'ai pensé aussi à un challenge "sport", comme celui de la planche ... à voir.

- Une autre application, qui m'est d'un grand secours : Water your body

On me rappelle régulièrement de boire (de l'eau !) ,et tout au long de la journée, je vois ce que j'ai consommé et si j'atteins la consommation fixée en fonction de mon poids. Ça m'a permis de réduire considérablement les maux de tête, et comme j'allaite, c'était indispensable car j'avais la très mauvaise habitude de ne boire qu'un ou deux verres par jour !

Pour un quotidien moins stressant (ou comment s'alléger l'esprit)

- J'apprends à m'aimer comme je suis. J'ai mes défauts, que j'essaie d'adoucir, mais j'ai aussi des qualités. J'ai décidé de me focaliser sur celles-ci, d'en faire une force pour avancer dans ma vie et pour accompagner mes filles dans les leurs. Par exemple, je ne me rends plus (trop) malade quand vient l'été et qu'il faut sortir le maillot de bain ... je profite du soleil et je patauge avec mon petit crabe. Pourquoi se gâcher la vie avec des complexes ?

Pour un quotidien moins stressant (ou comment s'alléger l'esprit)

5- SAVOIR SOUFFLER ...

Au sens propre.

Ne pas se laisser emporter par le flot de la vie, les obligations et les "devoirs" qu'on nous impose ou qu'on s'impose soi-même

- Trois fois par jour (mais surtout le soir, pour l'instant), je me pose et je respire profondément pendant 5 minutes. Avec le ventre. C'est revigorant et terriblement apaisant.Je commence aussi à le faire en voiture, c'est plutôt efficace avant ou après une journée de travail.

- Au minimum le soir, j'écoute un peu de musique relaxante. Je me suis découvert une passion pour le bruit de l'eau qui coule ... C'est divin et je trouve qu'il n'y a rien de tel pour diminuer l'agitation de la journée. Parfois, je fais écouter ces doux murmures à mon bébé quand je l'allaite, c'est un moment délicieux qui n'appartient qu'à nous

- Je tente la pleine concience ... Avec peu de succès pour l'instant. Trop de choses dans ma tête, j'ai un peu de mal à me concentrer sur l'instant présent (il m'arrive de me demander, sous la douche, si j'ai déjà fait mon shampoing ... ) Ca peut être ennuyeux, surtout quand je conduis ... Alors je fais des petits exercices, pour l'instant, inspirés des cours de sophrologie que j'ai suivis avec ma sage femme pour la préparation à l'accouchement. Se concentrer sur son corps, ses sensations, ce qui se passe au moment où on le vit ... Et ne pas s'attarder sur le passé ou se projeter à outrance dans le futur ...

 

 

Pour un quotidien moins stressant (ou comment s'alléger l'esprit)

6- PRATIQUER LA GRATITUDE

J'y reviendrai dans un autre article (celui là est suffisamment long, je crois ...). Depuis peu, j'ai mis en place un rituel de gratitude avec ma grande. Et un autre juste pour moi. Se contenter de ce que l'on a , remercier la vie de ce qu'elle nous apporte et nos proches de ce qu'il nous offrent, c'est une façon merveilleuse de se sentir bien.

Pas de place pour l'envie, pour les désirs matériels inatteignables ou trop lointains dans le temps... Il faut savoir goûter ce que l'on a, ici et maintenant. Et le déguster.

Publié dans Lifestyle

Commenter cet article

Dane 29/08/2016 15:44

Merci pour cette belle leçon, j'ai pourtant 68 ans et j'essaye toujours d'être mieux organisée et delà organiser les autres. J'essaye de prendre un peu de temps pour moi, mais je n'y arrive pas car je suis un peu chronophage d'internet (y'a plein de trucs chouettes) j'adore buller devant la télé, et aussi quelque fois mettre n'importe quoi et faire des activités manuelles (donc ne pas regarder)
Là, en ce moment, je viens de me chercher une musique sur le bruit de l'eau, j'adore le bruit des vagues et je vais essayer de préparer un Bujo avant d'en faire un vrai.
Bon courage pour la rentrée avec cette petite famille.
Biz

Je ne suis pas une poule 07/04/2016 21:23

C'est chouette ce que tu écris. J'essaye, moi aussi, de vivre mieux mais j'ai l'impression d'être toujours étriquée par le temps... ce vilain temps qui passe si vite et m'empêche de faire tout ce que je voudrais.

Maëlle B.F. 04/04/2016 10:00

Beaucoup de choses auxquelles je crois mais parfois dur à mettre en œuvre. Personnellement, j'ai encore du mal à : limiter l'impact des personnes toxiques (parfois ce n'est pas possible de ne plus les voir), de me tenir à mes "to do list" elles sont là mais je ne m'y tiens pas toujours ^^, j'essaye de prendre du temps pour moi mais là aussi il y a des priorités et je ne suis pas toujours satisfaite. Merci pour ce petit article qui remet en place nos objectifs :)

Pluiedetoiles 04/04/2016 13:39

Les personnes toxiques sont difficiles à combattre et on ne peut pas toujours s'en débarrasser (à moins de se causer d'autres soucis ^^) Maintenant que je suis plus sûre de moi, j'arrive mieux à répondre aux commentaires désobligeants, ou à rire des exubérances de certains ...Je crois que c'est en prenant des petites habitudes ( il paraît qu'il faut seulement 2 jours pour en installer une ...) qu'on progresse, pas à pas, vers ce qui nous convient le mieux .